POUR VOIR EN CASTRATION

Publié le par Marie-Odile Mathis

PAS FACILE PAS FACILE....
A reprendre mon bâton de pèlerin, finalement, ce n’est pas si facile… Autre chose qu’aux B.Arts… d’ il y a 25 ans… Pas de modèle, le seul modèle vivant c’est moi.. et à 49 ans bientôt c'est plus pareil...

J’ai déchiré la feuille bristol grand aigle que j’avais fièrement tendue comme au bon vieux temps… une vraie peau de tambour.

Une feuille vierge qui n’a rien demandé à personne et qui dormait paisiblement dans un carton au moins depuis un quart de siècle……. La dernière qui me reste dans ce grammage et ce format…. Elle attendait le prince charmant…la pauvre, elle y croyait encore (certainement que moi aussi à l’époque)

A force de me regarder dans la glace, j’ai complètement écorché le visage, enfoncé, anéantis le travail… ce sont des choses qui arrivent…Violent, violent…. La pauvre feuille … je l’ai arraché à la planche… de rage…

Je voulais une femme serpent…. Il ne faut pas que je pense, il ne faut plus,,,Ne rien vouloir, attendre, ça vient tout seul… je dois me laisser guider …   me laisser porter que de porter… sur la vague de l'intuition ...

A mon âge, ré habiter, réhabiliter mon corps et mon esprit pour qu’ils ne fassent qu’un,  c’est du saut mental à l’élastique…  Retrouver des sensations, qu’on veut fortes tout de suite, dans la seconde ou on l’a décidé…

Rien, un vrai « pet de nonne tibétaine »…

Puis je recommence ce dessin, et décide d’utiliser  des « intérieurs » des rouleaux papiers cadeaux, que je garde depuis des siècles et des siècles…ces cœurs d’emballage…

Faire et défaire l’ouvrage…. comme un cadeau... jusqu'au plaisir....  Une femme poisson semble sortir de mon monde… Pas une sirène non... Une mutante, certainement et comme moi.

Elle semble respirer par les yeux…et il ya des branchies aux pommettes…

J’imagine la pose tentée au préalable… Une pose qui fait peur à toutes … Celle qui demande de mettre une main sur la tête et de tenir la barre de la machine à mammographie avec l’autre main… Et me compresse le sein qui reste, comme un citron, entre deux plaques.. Pour voir.


Bon ce dessin ne me parle pas encore…  Je vais en numériser un petit morceau, histoire de voir…


J'ai persévéré et tout en père sévèrement,,,,, je me rend compte que dans ma tête j'ai dessiné un homme à qui on a rajouté un sein  qui s'est déguisé en femme à qui on a enlevé un sein... Bon l'homme ressemble à une femme, mais il ne faut jamais se fier aux apparences... " Bizarre bizarre, vous avez dit bizarre ? comme c'est bizarre..."

... Pourvoir en Castration...


Pour le moment,  la toute première ébauche (ou tout du moins de morceaux retravaillés avec l'ordinateur...) Point fort sur le mamellon droit pour vous et levez la main s'il vous plait... et gauche pour moi par mesure de protection enfantine....obscur objet du désir,  et les deux seins qui vaillent que vaillent sont deux dames quelque peu libertines... Intéressante cette démarche... je découvre ...

Demain la suite.... 

Au pays du crabe,,, j'attend mardi pour commencer la radiothérapie... On verra bien...

En attendant Joyeuses Pâques et bonjour chez vous...

môHma

Publié dans mohma au pays du crabe

Commenter cet article